Romain SuJournaliste français correspondant en Pologne

littérature

Poussières : une violente satire de la Pologne et des Polonais

Tags: ,

On savait les Polonais souvent animés, vis-à-vis de l’« Ouest », d’un complexe d’infériorité qui les conduit à adopter ou à imiter de façon plus ou moins réussie toutes les modes qui en sont originaires, des cafés Starbucks aux sushis, en passant par les gadgets marqués d’une pomme ou encore certaines séries télévisées de style fantasy. En face, un groupe que l’on pourrait qualifier de « conservateur », plus réduit mais pas moins caricatural, dénonce ces influences étrangères au nom de la défense du « Polak-katolik » qu’il conviendrait de protéger notamment de l’athéisme, du cosmopolitisme et d’autres moeurs décadentes en provenance de ce même « Ouest ».

Piotr Augustyn, le narrateur du dernier livre de Krzysztof Varga Trociny (littéralement « sciures », Varsovie, Czarne, 2012, non traduit en français), prend un tout autre point de départ pour démolir la Pologne contemporaire et ses habitants. Médiocre représentant de commerce varsovien, il ne connaît pas l’étranger et ne s’appuie donc pas sur une vision idéalisée des riches pays « occidentaux » pour critiquer les insuffisances de son propre pays. Dans le même temps, il ne se considère pas comme catholique et tourne en ridicule le goût de ses compatriotes pour un macabre héroïsme de pacotille qui se manifeste notamment lors des catatrophes routières ou aériennes. Les questions politiques sont d’ailleurs totalement absentes de la réflexion de Piotr Augustyn, preuve de sa non-appartenance au camp « conservateur ».

Lire la suite